Légendes et Contes du Vietnam

Voici quelques contes et légendes vietnamiennes qui accompagnent la vie quotidienne des Vietnamiens. Une autre vision du monde qui nous apprend l’origine des choses lorsqu’on voyage au Vietnam.

La création de l’homme :

Au moment de sa création, la terre n’était qu’un amas chaotique et humide noyé dans l’obscurité. L’Empereur de Jade (génie du Ciel) y envoya alors deux déesses, le Soleil et la Lune, pour l’éclairer et la sécher.

L’Empereur de Jade, après avoir édifié le monde, entreprit de créer les êtres et les choses. Avec les fragments éparpillés dans l’univers, il modela les animaux des plus grands aux plus petits. Ainsi, les animaux firent leur apparition sur la terre.

Ensuite, l’Empereur de Jade fit extraire de la terre les substances les plus pures pour façonner l’homme. C’est pourquoi, à la différence des animaux, l’homme possède l’intelligence.

Il confia cette tâche à douze déesses très habiles qu’on appelait matrones. C’était une tâche très délicate car il n’est pas aussi aisé de créer un être humain que de créer un animal. Chacune d’elles se vit confier une tâche : l’une modelait les oreilles, une autre les yeux, d’autres lui apprenaient à parler, à rire…

Ainsi, tout mortel, dès sa naissance, a été façonné par les mains d’or de douze matrones qui lui ont donné une forme et lui ont appris à se conduire. C’est pourquoi les hommes diffèrent les uns des autres tant par leur caractère que par leur apparence physique !

Sources : Légendes et contes du Vietnam, Editions Thê Gioi

Les déesses Soleil et Lune :

L’Empereur de Jade avait deux filles d’une grande beauté qu’il aimait beaucoup. Il leur confia la tâche d’inspecter à tour de rôle les affaires quotidiennes du monde terrestre et de lui rapporter ce qu’elles avaient vu et entendu.

L’aînée des deux s’appelait Soleil. Elle se déplaçait dans un palanquin luxueux porté tantôt par deux vieillards, tantôt par deux jeunes hommes. Le groupe des porteurs âgés fournissaient un travail sérieux et la déesse Soleil rentrait de bonne heure après avoir fait le tour de la terre. Par contre, avec les jeunes porteurs, elle rentrait toujours tard car ceux-ci s’attardaient en chemin. Ceci explique pourquoi certains jours sont plus longs que d’autres.

La Lune, la cadette, était d’humeur coquette et irritable. Elle s’abandonnait souvent à la colère et, à chaque fois, elle répondait une forte chaleur sur la terre. Comme elle s’arrêtait souvent en chemin pour se divertir, les terriens en souffraient énormément.

Sur la terre vivait un jeune homme du nom de Quai. Orphelin, depuis son enfance, Quai était d’une taille gigantesque et d’une force herculéenne. Il se promit de punir la méchante Lune. Il alla se placer sur le sommet d’une montagne pour attendre son arrivée, un tas de sable se trouvait à ses côtés. Comme d’habitude, la déesse survola la terre de très près pour contempler la nature. Lorsqu’elle arriva à sa portée, Quai lui jeta en pleine figure plusieurs volées de sable. Etourdie par ce coup imprévu, elle dut s’élever dans les airs et s’éloigner du lieu. Ensuite, elle ne s’approcha plus de la terre. Son visage recouvert de sable, a perdu son brillant d’autrefois et son caractère est devenu plus doux, plus aimable, ce qui lui fit gagner la sympathie des hommes.

Aujourd’hui, on dit que lorsque la déesse tourne son visage vers la terre, c’est la pleine Lune ; lorsqu’elle lui tourne le dos, c’est le premier ou le trentième jour du mois ; lorsque son visage est orienté vers la gauche ou la droite, c’est le premier ou le dernier quartier. Lorsqu’elle présente un halo, cela est dû au vent qui éparpille le sable et laisse entrevoir sa surface brillante d’autrefois.

Sources : Légendes et contes du Vietnam, Editions Thê Gioi

Devenu vieux, le serpent change de peau :

Au moment où l’Empereur de Jade créa l’homme, il décida que celui-ci ne connaîtrait pas la mort. Au terme de sa vie, il se placera immobile dans un coin et au bout d’un certain temps, sa peau se détachera de son corps et il reviendra à la vie, rajeuni. De l’autre côté, l’Empereur condamna les serpents à mourir pour leur cruauté.

Un génie fut alors envoyé dans le bas monde pour exécuter l’ordre. Or, lorsqu’il toucha le sol par mégarde, il entra dans le repaire des serpents. A ce moment, les reptiles devinèrent ce pour quoi le génie était venu. Ils se rassemblèrent et cernèrent l’envoyé de l’Empereur de Jade en lui disant :

  • Si le génie ne prononce pas l’opposé de la décision de l’Empereur, c’est à dire « le serpent devenu vieux change de peau et l’homme devenu vieux va dans le cercueil », nous le combattrons jusqu’à la mort.

Devant l’attitude menaçante des serpents, le génie dut céder à leur demande.

C’est pourquoi, devenu vieux l’homme meurt tandis que les serpents changent de peau et vivent éternellement.

Sources : Légendes et contes du Vietnam, Editions Thê Gioi

Origines du grand Lac d’Hanoï : Hoàn Kiếm

L’histoire remonte à l’époque des Ming. La domination chinoise pesait lourdement sur le Vietnam. La population accablée d’impôts haïssait l’occupant. Dans le Thanh Hoa, district de Lam Son, des patriotes, avides de liberté, se soulevèrent. Mais les forces étaient trop inégales et ils allaient de défaites en défaites. C’est alors que Long Quan, roi de l’Empire des Eaux, décida d’intervenir.

A cette époque vivait au Thanh Hoa un pêcheur nommé Le Than. Une nuit où il relevait son filet, il le sentit beaucoup plus lourd que de coutume. « Un gros poisson » pensa-t-il tout heureux. Mais ce n’était qu’une barre de fer qu’il rejeta à l’eau. Un peu plus loin, comme il levait à nouveau le filet, il y retrouva la même barre de fer. Et ainsi trois fois de suite. Surpris, il regarda de plus près cet objet insolite :

  • Oh ! Oh ! C’est une épée, s’écria-t-il.

A quelques temps de là, il rejoignit les volontaires de Lam Son.

Un jour, le commandant en chef Lê Loi et quelques hommes de troupe entrèrent chez Than. La cabane était obscure, même en plein jour, mais dans un coin brillait l’épée. Etonné, Lê Loi s’en saisit et l’examinant, vit gravés sur le métal ces mots « Par la volonté du Ciel », mais ne s’en préoccupa point.

Peu de temps après, Lê Loi et ses lieutenants durent battre en retraite. Traversant une forêt, il aperçut soudain une étrange lumière provenant d’un des arbres. Grimpant aussitôt à l’arbre en question, il vit qu’elle provenait d’une poignée d’épée incrustée de jade. C’est alors qu’il se souvint de l’épée vue chez Than.

Le jour suivant, retrouvant le jeune pêcheur, il lui fait part de sa découverte. En tentant d’assembler les deux morceaux, ils se rendirent compte que la poignée s’adaptait parfaitement à l’épée.

  • Mon prince, c’est le Ciel qui vous l’envoie ! s’écria Than. Nous jurons de vous suivre et de sacrifier notre vie pour l’indépendance de la patrie !

Dès lors, l’épée sacrée aux mains de Lê Loi décupla l’ardeur des soldats et fi merveille. Bientôt, tout le pays fut libéré.

Un an après avoir chassé les Ming, Lê Loi devenu roi se promenait sur le Lac de ta Vong au cœur de la capitale Hanoï, quand la barque royale vit soudain surgir des eaux une tortue d’or.

  • Je vous prie, dit-elle, de bien vouloir rendre à mon maître Long Quan, Emepreur du Royaume des Eaux, l’épée sacrée qu’il vous a confiée.

Debout sur la barque, Lê Loi sentit frémir l’épée qu’il portait toujours à la ceinture. Il la saisit et la jeta dans l’eau. La tortue d’or l’avala et plongea.

C’est de ce jour que le Lac de ta Vong a pris le nom de « Lac de l’Epée » ou plus exactement « Lac de l’Epée restituée », Hoàn Kiếm en vietnamien.

Sources : Légendes et contes du Vietnam, Editions Thê Gioi

Les quatre animaux sacrés du Vietnam :

IMG_20170522_113706.jpg
Temple de Thung La – Photo PandoraTravel

Le Vietnam compte quatre animaux sacrés : le Dragon, la Tortue, le Phénix et la Licorne.

Le Dragon : « Long »

Selon la légende, les Vietnamiens seraient les descendants du dragon Lạc Long Quân (créature de la mer) et de la fée Âu Cơ (créature de la montagne et de l’air) qui aurait donné naissance à 100 œufs dont seraient éclos 100 garçons.

Le Dragon est aussi lié à la naissance du premier royaume de la nation, ce qui fait du Dragon la créature mythique la plus importante parmi les quatre animaux sacrés.

Pour les Vietnamiens, le dragon symbolise le pouvoir, la noblesse et l’immortalité. Puisqu’il représente le pouvoir, c’est un symbole spécial des empereurs vietnamiens. Le dragon avec cinq griffes était réservé à l’usage impérial, tandis que celui avec quatre griffes était destiné à l’usage des dignitaires royaux et des hauts fonctionnaires de la cour. Pour les roturiers, leurs dragons ne peuvent avoir que trois griffes.

Il existe de nombreuses légendes ou récits vietnamiens qui sont liés aux dragons.

Par exemple, le site du patrimoine naturel mondialement connu, la Baie d’Hạ Long dans le nord du Vietnam, est censé être la création d’un dragon.

Thăng Long, l’ancien nom d’Hanoï, signifie aussi « sorti d’un dragon ». Selon la légende, en 1010, un dragon doré apparaissait à côté du bateau de l’empereur Lý Thái Tổ alors qu’il visitait Đại La et, par conséquent, le nom de ce lieu fut changé pour Thăng Long.

Contes et Légendes du Vietnam
Temple de la Littérature Hanoï – Photo PandoraTravel

Le Phénix : « Phượng Hoàng »

Alors que le dragon représente l’empereur, un phénix sert à représenter l’impératrice.

La tradition vietnamienne décrit le phénix comme ayant le cou du serpent, la poitrine d’une hirondelle, le dos d’une tortue et la queue d’un poisson.

Cet élégant oiseau mythique symbolise la grâce, la noblesse, la vertu et la fierté mais aussi la renaissance, la régénération et la survie. Il se dissimule normalement en cas de problèmes et n’apparaît que dans des temps calme et prospère, d’où symbolise aussi la paix.

La Tortue : « rùa »

DSC_1713
Temple de la Littérature Hanoï – Photo PandoraTravel

La tortue a une place particulière dans la culture et l’histoire vietnamiennes. Il symbolise la longévité, la force et l’intelligence et est également étroitement lié à l’indépendance du Vietnam au 15ème siècle (cf « Origines du grand Lac d’Hanoï »).

Au temple de la littérature (Văn Miếu) à Hà Nội, il y a 82 figures de tortues de pierre avec des stèles de docteurs sur le dos des tortues. C’était une marque d’honneur pour ceux qui ont obtenu le plus haut degré d’éducation dans la société traditionnelle vietnamienne pendant la dynastie Lê. Cela signifiait également l’importance de l’éducation dans la société.

La Licorne : « Kỳ lân »

La licorne symbolise la paix, la miséricorde et la bonne fortune. Certains croient aussi que cela représente l’intelligence et la bonté, et que la créature n’apparaît que très rarement.

La licorne est une créature combinant des éléments du cheval, des buffles et du dragon. Les Vietnamiens croient que c’est une créature très forte et fidèle, et qui convient donc à la garde des temples et des lieux de culte.

Le mythe de la carpe :

Selon la légende, un empereur avait pour ambition de créer de nouveaux dragons car ces derniers apportent la pluie et favorisent les récoltes.

Un jour, l’empereur convoqua tous les animaux de l’océan : ceux qui seront capable de sauter par-dessus trois portes de pluie seront transformés en dragon.

Le premier ayant tenté sa chance était un poisson. Cependant, celui-ci réussi uniquement à passer la première porte.

Le deuxième à essayer était un poisson-chat. Malheureusement, il se cogna la tête sur la seconde porte. C’est pourquoi le poisson-chat a une tête aplatie et l’empereur le récompensa avec des moustaches de dragon pour l’effort.

Ensuite, les crevettes arrivèrent, mais elles ne dépassèrent que la seconde. Alors l’empereur les récompensa en les faisant ressembler à un dragon miniature.

Enfin, fut le tour de la carpe. Celle-ci fut la seule à passer les trois portes de pluie, alors comme promis, la carpe fut transformée en dragon.

Pour cette raison, les carpes symbolisent le succès, l’assiduité et la richesse, et l’éducation au Vietnam est symbolisée par trois portes.

DSC_1701.jpg
Temple de la Littérature Ha Noi – Photo PandoraTravel

 

Un commentaire sur “Légendes et Contes du Vietnam

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :